L’excellence pour l’École de pilotage du Complexe Capitale Hélicoptère

L’école de pilotage du Complexe Capitale Hélicoptère de Québec vient d’obtenir le titre de la meilleure école de pilotage privée au Québec.

Cette distinction lui a été remise par l’Association Québécoise du Transport Aérien lors de son dernier congrès annuel. Depuis 2006, cette association remet le trophée Roland-Simard pour honorer la qualité d’une formation sur hélicoptère tant théorique que pratique.

C’est la deuxième fois en trois ans que l’école de pilotage du Complexe Capitale Hélicoptère obtient ce titre et se hisse au premier rang des meilleures formations sur hélicoptère au Québec. « Je suis très fier de la croissance de notre école de pilotage qui permet à de nombreux pilotes de parfaire leur formation et à plusieurs passionnés de réaliser leur rêve de manier les commandes d’un hélicoptère », mentionne M. Stephan Huot, propriétaire de l’école de pilotage du Complexe Capitale Hélicoptère.

Le trophée Roland-Simard est décerné chaque année à l’école de pilotage qui obtient les meilleurs résultats. « Nos formations de pilotage sont à l’avant-garde et répondent aux besoins. Je suis très touché que les gens de l’industrie aérienne reconnaissent l’excellence de notre école de pilotage », ajoute M. Huot.

À propos de l’école de pilotage du Complexe Capitale Hélicoptère
L’école de pilotage du Complexe Capitale Hélicoptère propose des formations théoriques et pratiques pour l’obtention de licence privée ou commercial de pilote d’hélicoptère. L’équipe se compose d’instructeurs chevronnés qui offrent également des formations spécialisées, notamment pour le vol à l’élingue ou l’extinction d’incendies. Des conversions de licences, des formations de vol de nuit et des expériences de pilote d’un jour sont aussi offertes.

Le Complexe Capitale Hélicoptère ouvre grand ses portes

i_CCH_EdificeHelico+Enseigne_1209_StephaneGroleau_038_crop_4po

Dès le 19 avril prochain
Le Complexe Capitale Hélicoptère ouvre grand ses portes

Je vous ai déjà parlé des émotions que les entrepreneurs ressentent lorsque vient le temps de présenter de belles réussites. C’est comparable à des papillons dans l’estomac… Pour le Complexe Capitale Hélicoptère, il n’existe aucun qualificatif capable de décrire ce que je ressens présentement, à trois semaines de notre grande inauguration officielle.

C’est toute la population de Québec et les visiteurs de l’extérieur de la région qui pourront découvrir le Complexe Capitale Hélicoptère de Québec pendant le week-end de Pâques. C’est officiel, les dates sont choisies, les invitations sont transmises, la publicité se met en branle. La machine est en marche…

Les samedi, dimanche et lundi 19, 20 et 21 avril prochain, le Complexe Capitale Hélicoptère ouvre toutes grandes ses portes. Pendant ces trois jours, venez apprécier la qualité de nos services à l’industrie touristique et au monde de l’hélicoptère. Après deux ans de travail, beaucoup d’énergie et un investissement privé de 22 millions$, il est le temps de passer à cette étape formelle.

Enfin, l’industrie touristique de Québec propose un nouvel attrait de calibre international. Notre salle de démonstration interactive ouverte au grand public, nos simulateurs de vol et nos composantes multimédias portant sur le monde de l’hélicoptère attireront de milliers de visiteurs.

Et tous auront accès à notre boutique qui offrira des accessoires et des vêtements conçus pour les gens de l’hélicoptère mais adaptés au grand public. Le Complexe Capitale Hélicoptère sera assurément une plaque tournante de l’industrie touristique dans la région. C’est un attrait de haut niveau qui se transforme, le soir venu, en un lieu distinctif pour les événements corporatifs.

Dans quelques temps ouvrira également à l’étage du Complexe, un restaurant de type bistro dans une ambiance tout à fait unique. Autant de services touristiques dans une entreprise intégrée constituent une première mondiale que vous serez certainement ravis de visiter, durant nos portes ouvertes.

Notre équipe vous accueillera à bras ouverts. Animations, interactions, amusements sont garantis et nous offrirons également à nos visiteurs de nombreux tirages de tours d’hélicoptère pour admirer Québec du haut des airs pendant ces trois jours. Soyez des nôtres pour cet événement de grande importante. Nous vous attendons en grand nombre.

C’est le cas aussi pour les représentants des milieux politique, touristique et économique qui pourront mieux comprendre les ambitions du Complexe Capitale Hélicoptère, lors d’une cérémonie officielle que nous organisons trois jours avant, soit le mercredi 16 avril.

L’ouverture officielle de notre entreprise est un événement majeur pour Québec et je suis convaincu que vous saurez apprécier la qualité de nos services. Bienvenue à tous !

 

Stephan Huot

La voie de la tranquillité

Stephan Huot Quebec 2013Comme tous les présidents d’entreprises, je suis exposé à la vulnérabilité, à la sensibilité, à des doutes et des craintes et c’est tout à fait normal en affaires comme dans la vie en général. Nous sommes tous humains, peu importe le siège que nous occupons.

Pour jouer le rôle de grand patron, on nous apprend à être forts, à garder le cap, à montrer la bonne direction. Je suis d’accord. Par contre, se cacher derrière une armure n’est certainement pas la bonne attitude à adopter à l’endroit d’une équipe de travail que l’on souhaite dévouée et fiable.

Chaque jour, je croise des employés du Groupe Huot, des clients de nos sociétés, des occupants des immeubles à logements de la Société Immobilière Huot, des passagers et des pilotes de GoHelico et Capitale Hélicoptère. Il m’arrive fréquemment d’échanger avec nos employés chez Millénum Construction, nos employés de Airmedic et nos camionneurs chez Transrapide. Tous ont leur histoire à raconter, tous ont leur passion, leurs préoccupations. Prendre le temps de les écouter, de les observer permet de m’inspirer pour mieux diriger l’esprit de nos entreprises.

Le rôle d’un président n’est pas de tout contrôler, bien que j’ai aussi mon histoire et mes passions. Il faut laisser la chance aux coureurs de démontrer leur savoir-faire. S’entourer d’une équipe et pouvoir compter sur des expertises hors du commun dans des domaines très spécialisés, c’est beaucoup plus qu’un privilège, c’est un avantage concurrentiel !

Le Groupe Huot et ses sociétés peuvent aujourd’hui compter sur une équipe de plus de 275 employés. Tous ont leurs compétences et leur expertise. C’est pourquoi, je peux m’attarder à réfléchir stratégiquement pour déployer une mission à long terme à notre entreprise et à nos différentes sociétés.

Diriger c’est aussi être humainement responsable. Faire confiance à des employés, c’est déléguer des pouvoirs et pour bon nombre d’entrepreneurs, c’est malheureusement la tâche la plus ardue à exécuter. Il suffit cependant de le faire de manière professionnelle. Recruter des gestionnaires chevronnés et des travailleurs spécialisés est une chose, savoir les encadrer en est une autre ! Avoir la tranquillité d’esprit, c’est essentiel à la réussite en affaires pour éviter les pièges de la distraction.

Stephan Huot

S’impliquer dans la santé

viewLe président du Groupe Huot, M. Stephan Huot, figure parmi les membres du cabinet de la campagne de financement de la Fondation de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec. En tant qu’entrepreneur engagé dans la communauté, M. Huot est impliqué au sein de cette fondation depuis deux ans déjà et il a accepté la demande de M. Pierre-Karl Péladeau, président de cette campagne, de collaborer à sa réussite. Lancée le 13 février dernier, cette levée de fonds a pour objectif de récolter 30 millions$ d’ici 2015.

fondation_30m_diaporama

Cette somme servira à financer cinq projets majeurs permettant d’améliorer les soins de santé offerts en cardiologie, en pneumologie et en obésité à Québec. En tant que membre du cabinet de campagne, Stephan Huot assure son entière collaboration à M. Péladeau ainsi qu’aux Gouverneurs de la campagne, dont M. René Angélil, Régis Labeaume, Robert Lepage et Brian Mulroney. Le président du Groupe Huot siégera avec ses collègues du cabinet, dont M. Yvon Charest, président de l’Industrielle-Alliance, M. Michaël Sabia, président de la Caisse de dépôt et de placement et M. Louis Garneau.

Pour consulter la liste complète des Gouverneurs et des membres du cabinet de campagne, suivre le lien suivant: http://laissezparlervotrecoeur.com/cabinet

La confiance ou l’audace

Stephan  Huot 7couleur et basse résolutionL’entrepreneuriat n’est pas qu’une simple affaire de confiance. S’il fallait se fier uniquement à la foi des gens d’affaires envers le contexte économique et politique, on en serait encore à l’âge de pierre.

Les organisations économiques de la région de Québec ont pris l’habitude, à chaque année, de sonder les dirigeants d’entreprises sur leur perception de la conjoncture et leurs véritables intentions en affaires. Immobilier, manufacturier, transport, haute technologie, recherche, commerce de détail, assurances et services financiers, tous les secteurs d’activités y passent.

Sur 280 dirigeants d’entreprises interrogés, il en ressort, cette année, que les deux tiers (66%), croient à des perspectives plus favorables à Québec qu’ailleurs. C’est un bon bulletin mais c’était mieux en 2013(71%) et meilleur en 2012(77%). L’indice de confiance des entrepreneurs est donc sur une pente descendante.

Ce n’est que le résultat d’une incertitude semée inutilement autour de débats politiques qui n’ont absolument rien à voir avec l’entrepreneurship. Pour preuve, l’enquête, faite par Léger marketing, révèle que c’est la question des finances publiques(67%) qui préoccupent le plus les gens d’affaires de la région de Québec.

Qui n’a pas été inondé par les médias des déchirures portant sur les régimes de retraite à Québec ou sur l’atteinte de l’équilibre budgétaire reportée d’un an au gouvernement provincial ?

Je suis convaincu que l’on peut faire des affaires à Québec et poursuivre la croissance économique en faisant abstraction de ces polémiques.

D’ailleurs, le même sondage le démontre bien. Malgré un plus faible niveau de confiance envers la conjoncture, 80% des entrepreneurs anticipent une hausse de leurs ventes, 68% vont investir dans leur entreprise en 2014 et 61% vont embaucher. Une entreprise sur deux(48%) compte diversifier ses marchés à l’extérieur du Québec.

Voilà la preuve que le développement d’une entreprise ne doit pas se baser sur de simples perceptions. Au sein du Groupe Huot et de nos sociétés, nous avons développé des visions claires inspirées par des barèmes beaucoup plus révélateurs que la confiance. Avec des études de marché dans nos activités respectives, des analyses de potentiel de croissance, des indicateurs précis comme l’indice des prix à consommation et les dépenses des ménages, nous savons que nous pouvons continuer d’avancer.

Très certainement, nos entreprises font partie de celles qui investiront en 2014. C’est le cas pour Millénum Construction, avec le projet des Façades du Mesnil  autant qu’au Complexe Capitale Hélicoptère qui ouvrira ses portes au public au printemps. Des investissements sont aussi faits chez GoHelico, chez Transrapide et chez Airmedic.

Ces décisions ne reposent pas sur des probabilités, du hasard ou des hypothèses, elles sont sérieusement réfléchies. C’est la différence à faire entre la confiance et l’audace !

Stephan Huot

 

 

 

 

 

Gérer la croissance

Gérer la croissance d’une entreprise est un défi en soi. Pour y parvenir, certains facteurs doivent être absolument considérés, surtout si l’on veut se diversifier.

Pendant plus de deux décennies, nos activités se concentraient essentiellement dans le secteur immobilier de Québec. Un seul marché, un seul domaine, une seule expertise. Les temps ont bien changé depuis trois ans. Nous avons lancé plus d’une demi-douzaine de projets d’affaires dans différents secteurs. Ils sont aussi diversifiés que le transport, le tourisme, l’hélicoptère et la mode. Je suis convaincu qu’ils vont réussir. Il suffit de savoir gérer la croissance.

Le fait d’administrer une seule entreprise en expansion n’est déjà pas une mince affaire. Plusieurs ont échoué, ayant mal évalué les effets d’une acquisition trop rapide ou d’une fusion mal planifiée. Vouloir avaler plus gros que soi ou développer sans vision sont des erreurs qui se sont malheureusement soldées en histoires d’horreur. Plusieurs entrepreneurs fonctionnement aux sons, n’entendent rien et n’ont malheureusement pas de repères.

Nous voulons éviter de se retrouver dans de telles situations et c’est pourquoi il est essentiel de gérer le développement. Avec Groupe Huot, on s’est doté d’une structure administrative unique qui réunit toutes les entités et filiales. C’est une enveloppe, un parapluie qui offre des services partagés à l’ensemble des sociétés. Un nom, une identité, une image de marque!

Mais il y a plus à faire pour gérer la diversité. Comme je me spécialise dans l’immobilier et la construction depuis plus de 25 ans, il y a tout un monde qui sépare l’industrie de hélicoptère, les évacuations médicales, le tourisme, les services concierge VIP et la mode.

Bâtir sur de bonnes assises et l’une des clés de la réussite. Encore faut-il savoir comment le faire ! Vérifier la législation avec des professionnels, savoir demander conseils aux bonnes personnes. S’entourer de gens compétents, soit ceux qui connaissent VRAIMENT tous les rouages de leur domaine.

Être bien outillé pour assurer le développement d’une nouvelle entité est un art. Il faut remplir notre coffre d’outils au maximum pour mieux bâtir.

Je me suis bien entouré, j’ai la chance de pouvoir compter sur des gens très compétents dans leur domaine. C’est la base du succès. Ce sont des personnes très motivées qui ont confiance en nos projets. Nos «start-up», dans notre jargon, seront notre fierté. Et c’est grâce au dévouement, au travail d’équipe et au professionnalisme de ceux qui m’entourent et qui le font sans compromis. C’est ce qui fait la différence pour réussir.

Stephan Huot

Des investissements prudents

Le marché immobilier de Québec fait beaucoup parler de lui ces temps-ci. On parle d’un ralentissement. Tant dans la vente que la construction de condos et de maisons. Mais ce n’est pas la première fois qu’un tel phénomène se produit. Rassurez-vous, depuis les 25 dernières années, l’immobilier a traversé plusieurs cycles à Québec. Et nous sommes encore tous vivants !

Il n’y a rien d’inquiétant à voir le marché se stabiliser présentement dans la région. Car, c’est bien le cas. Après avoir roulé à vitesse grand V depuis plusieurs années, les promoteurs reviennent tout simplement à un rythme plus normal.

Plusieurs s’en souviennent, j’ai fait mon entrée dans le domaine immobilier en tant que courtier il y a 25 ans. Je me suis toujours collé à la réalité du marché depuis. Avec la Société Immobilière Huot, il faut évidemment suivre la tendance. Par exemple, en janvier 2010, la Chambre immobilière de Québec parlait d’une augmentation de 23% du nombre de ventes résidentielles par rapport à la même période l’année précédente. C’était 548 propriétés au total, soit 369 unifamiliales et 141 condos, en un mois seulement !

La valeur des ventes atteignaient 124 millions$, un bond impressionnant de 38% ! La popularité des copropriétés avait, quant à elle, plus que doublé, avec 141 ventes enregistrées, soit une hausse de plus de 100%.

Les prix moyens de vente des maisons et des condos étaient tous supérieurs de plus de 20% avec la même période l’année précédente. Et tout ça s’est maintenu jusqu’en 2012 ! C’était évident qu’il fallait un relâchement.

On a la mémoire courte hein ? En octobre dernier, il s’est vendu 453 propriétés à Québec, soit 328 unifamiliales et 82 condos… en 30 jours. Quant au prix, il se maintient à près 270 000$, en moyenne. Où est le drame ?

Nous n’avons pas à craindre une bulle immobilière à Québec. Les meilleures entreprises et les bons constructeurs savent généralement faire les bons choix sans spéculer. La Société Immobilière Huot est parmi eux. Nous poursuivons effectivement notre développement de condominiums Camomille 2 avec prudence, selon l’évolution du marché des acheteurs de condos. Jusqu’ici, les ventes progressent très bien et nous y allons au rythme de la demande.

Notre entreprise entame aussi le projet locatif des Façades du Mesnil et il se fera aussi en fonction des signaux provenant de nos locataires.

Non, il n’y a pas de panique en la demeure. Le développement immobilier de Québec bien encadré, le système bancaire canadien est bien différent d’ailleurs et nous savons vraiment comment analyser les cycles du marché. C’est l’expertise qui compte !

Stephan Huot

Investissements majeurs chez Airmedic

Deux nouveaux avions-ambulances pour sauver des vies

LogoAIRMEDICFPO

Airmedic présente aujourd’hui ses deux nouveaux avions-ambulances Pilatus PC-12 NG. Les deux appareils de nouvelle génération vont permettre à l’entreprise d’améliorer son offre de service et sa rapidité d’intervention lors de transferts interhospitaliers. Cette efficacité bénéficiera grandement à la population du Nord et de l’Est du Québec et tout particulièrement de la Côte-Nord, où l’entreprise entend établir une huitième base au cours des prochains mois.

Airmedic a investi 11 M$ dans l’achat et la configuration de ces appareils, lesquels permettront de créer 32 nouveaux emplois au cours de la prochaine année.

« Nous sommes la seule entreprise au Québec dédiée exclusivement aux services médicaux aériens d’urgence. Nous avons donc la responsabilité d’améliorer constamment notre offre de service afin d’accomplir notre mission qui est d’aider à préserver et à sauver des vies. Les minutes sont parfois critiques et les conséquences d’un délai trop long dans la prise en charge par le bon spécialiste peuvent être graves. Cependant, dans bien des cas, ces conséquences sont évitables. Airmedic est une solution aux délais dans le transport aéromédical d’urgence, en complémentarité avec le système public, » a déclaré le président et chef de la direction d’Airmedic, Christian Trudeau.

« Bien plus que des avions auxquels on aurait ajouté de l’équipement médical et pour lesquels on engage des infirmiers sur appel, les avions-ambulances d’Airmedic ont été pensés, conçus et aménagés pour offrir des soins de qualité et un transport rapide et efficace. Nos équipages, composés d’un pilote, d’un copilote et de deux infirmiers, sont assignés en permanence au transport médical aérien d’urgence, » a ajouté le chef des opérations aéromédicales, François Rivard.

Depuis mai 2012, Airmedic a déjà réalisé plus de 475 missions.

« Il est essentiel que les Québécois puissent compter sur un service aérien d’évacuation médicale à l’avant-garde. Le Québec est vaste et notre flotte d’appareils va demeurer à la fine pointe pour permettre à Airmedic d’offrir un service encore plus performant. Les populations de toutes les régions du Québec sont en droit de bénéficier d’un transport médical efficace quand le temps devient une question de survie. Ces deux nouveaux avions vont diminuer les délais d’attente et vont très certainement contribuer à sauver des vies, » a conclu Stephan Huot, actionnaire d’Airmedic et promoteur d’entreprises.

205

À propos d’Airmedic
Airmedic (www.airmedic.net) est la seule entreprise à offrir des secours médicaux aériens d’urgence aux particuliers et aux entreprises, sur tout le territoire québécois. Elle offre aussi des services de transfert interhospitalier, de transport d’organe et de transport de personne en attente d’une greffe. Airmedic a été fondée en mai 2012 avec l’appui financier de M. Stéphan Huot. Son centre administratif est situé à Brossard et elle dispose de sept bases opérationnelles: Laurentides, Saint-Hubert, Québec, Saguenay, Estrie, Chibougamau et Radisson.

 

Un grand rendez-vous

Il y a de ces rendez-vous qui nous donnent des papillons dans l’estomac. Vous savez comme les rendez-vous amoureux qui nous rendent si fébriles, si exaltés. Jeunes ou moins jeunes, n’allez surtout pas me faire croire que vous ne ressentez pas cette pression dans l’estomac, cette nervosité à l’approche de LA rencontre.

C’est exactement la même chose qui se produit dans le domaine des affaires. Une rencontre avec un éventuel partenaire, une réussite d’affaires, une annonce. On a beau s’habituer, c’est tellement beau à partager qu’on ne peut pas s’empêcher d’avoir cette impatience.

logo_airmedicJe me suis associé avec l’entreprise Airmedic, il y a déjà plus d’un an. Avec mes partenaires Christian Trudeau et François Rivard, nous avons transformé cette société en une entreprise privée. Airmedic était surtout connue pour ses missions de sauvetage des gens en détresse à l’époque.

J’en ai moi-même été témoin. Une personne de mon entourage a bénéficié des services d’Airmedic alors qu’elle en avait besoin. Sans cette évacuation aérienne, c’est peut-être la mort et ses conséquences dramatiques qui nous auraient frappés. J’ai été très étonné par la qualité des services médicaux offerts par Airmedic et j’ai alors constaté sa véritable importance pour le Québec.

C’est l’une des raisons qui m’ont motivé à me joindre à cette entreprise. Au-delà de l’opportunité d’affaires, c’est un projet qui me tient énormément à cœur parce que sa mission est de sauver des vies.

Chez Airmedic, nous avons la chance de pouvoir compter sur des équipes de médecins, d’infirmières, de pilotes d’hélicoptères et d’avions très professionnels et compétents. Ils sont toujours prêts à se sacrifier pour sauver des vies. Parce que Airmedic, peu le savent malheureusement, c’est aussi un expert en transport des patients inter hospitaliers au Québec et en dons d’organes. Imaginez l’importance de cette entreprise quand la question des délais devient une question de vie ou de mort.

Avec une telle expertise et un tel dévouement, il est tout à fait logique de vouloir pousser plus loin et d’offrir un service encore plus performant. C’est de ce rendez-vous dont je vous parle et qui provoque cette grande excitation chez-moi.

Au cours des prochains jours, les partenaires de Airmedic annonceront donc une grande nouvelle. J’aurai la chance de présenter des belles percées pour cette organisation. Selon moi, c’est une nouvelle aventure qui s’annonce et qui va satisfaire les besoins de bien des populations québécoises.

Vous serez étonnés par notre audace et par notre innovation dans ce beau projet qui deviendra une grande réussite dans le domaine de la santé. En affaires, il n’y a pas de barrières surtout quand c’est une grande nécessité.

Stephan Huot

www.facebook.com/AIRMEDIC.QC

 

Investir à Québec !

On a jamais autant entendu parler de Québec et de son économie. Si l’on se fie aux nouvelles émanant de la Ville de Québec, de Québec International et autres organismes officiels, tout roule à fond de train.

Une certaine rivalité s’est même installée avec Montréal et d’autres régions urbaines au pays. La Capitale a pris l’habitude de battre les records depuis trois ans. Taux de chômage, taux d’emploi, taux d’inoccupation de logements, permis de bâtir, croissance du PIB… On a tout ce qu’il faut pour battre les villes concurrentes.

Le dernier exploit est fort intéressant. Québec est à nouveau championne du développement économique au Canada. Pour une seconde année, le magazine Site Selection place Québec en haut du peloton dans le palmarès des meilleurs endroits pour investir.

À travers toutes les régions métropolitaines du Canada, la ville de Québec arrive deuxième, derrière Hamilton en Ontario. Le classement est basé sur les investissements majeurs faits dans la région au cours de la dernière année. Les données révèlent qu’entre les mois d’avril 2012 à mars 2013, Québec comptait au moins 34 projets supérieurs à un million de dollars donnant de l’emploi à plus de 50 personnes.

La ville Edmonton, en Alberta, suit Québec et on retrouve Montréal au cinquième rang. http://www.siteselection.com/issues/2013/sep/canada-b2i.cfm, pour consulter le classement et vous en réjouir !

Je n’ai jamais hésité à investir à Québec. Même il y a vingt ans lorsque personne ne s’intéressait à la région autrement que par les rebonds qu’on pouvait attraper de la présence de nos gouvernements et de leurs lucratifs contrats.

Au-delà de l’audace, de la volonté de partir ma propre entreprise, de l’ouverture du marché immobilier à l’époque, de l’occasion d’affaires qui s’y est présentée, ce n’est pas un hasard si notre entreprise a été fondée à Québec et y demeure.

J’en suis natif, j’en suis fier et j’y suis attaché à cette ville de fonctionnaires qui s’est transformée en pépinière de PME de hautes technologies ou d’entreprises de services et d’exportatrices qui illuminent maintenant la ville aux quatre coins de la planète.

Il y a un je ne sais quoi sur Québec depuis les dernières années. Une attraction naturelle, un buzz, un coup de cœur qui font qu’on ne peut pas l’éviter de nos projets d’affaires. Et c’est bien l’intention du Groupe Huot et de ses sociétés. Nos nombreux projets, comme dans l’immobilier avec le lancement des Façades du Mesnil, la poursuite des condominiums Camomille, phase 2, soutiennent cette force qui distingue Québec. Il faut continuer sur cette lancée.

Stephan Huot

//